05/03/2013

Une fois par an, à la sortie de l'hiver, nous labourons notre coteau du Clos de l'Arlot à cheval.

Cette partie du Clos de l'Arlot avec des pentes entre 30 et 50% n'est absolument pas mécanisable. Toute l'année, pour limiter l'herbe, nous labourons à l'aide d'un treuil situé en haut de coteau qui tracte une charrue par l'intermédiaire d'un câble. Mais une fois par an, en début de campagne, nous faisons appel à la traction animale pour ameublir les sols tassés par l'hiver. Cela nous permet de descendre le long du coteau la terre, qui a tendance à remonter avec le treuil, et surtout d'assouplir les sols en profondeur, pour labourer ainsi plus aisément le reste de la saison.