Le temps

Tout le monde se souvient de la canicule qui a incendié l'été. Sur une longue période, un mercure au plus haut et une grande sécheresse ont imprimé leur marque sur le millésime.

Les vendanges

Du jamais vu avec des vendanges extrêmement précoces. Elles ont commencé le 26 août pour les blancs, le 4 septembre, tous les raisins étaient coupés.

La récolte

Des petits raisins habillés de peaux épaisses, des pépins et des rafles parfaitement mûres, une vendange de qualité mais des rendements très faibles, moins de la moitié d'une vendange normale.

Les vins rouges

La canicule a dessiné des vins puissants et riches qui manquaient d'acidité. Après une période de scepticisme, les vins se sont révélés en affirmant une maturité rayonnante et un charme indéniable.

Les vins blancs

Les très grosses chaleurs ont donné des vins atypiques, à la fois riches et volumineux. Les acidités sont ténues, les arômes dérivent vers le miel et les fruits exotiques, des blancs à boire jeunes.